subscribe: Posts | Comments

Huit entreprises attendant l’intervention du nouveau gouvernement

Commentaires fermés sur Huit entreprises attendant l’intervention du nouveau gouvernement
Huit entreprises attendant l’intervention du nouveau gouvernement

Les nouveaux membres de gouvernement, Edouard Philippe et Muriel Pénicaud Premier ministre et ministre du Travail ont du pain sur la planche, huit dossiers attendent depuis les élections présidentielle, l’investiture du nouveau président et tous les nouveaux membres du gouvernement pour intervenir dans le sauvetage immédiat de leur emploi.

Huit sociétés de Whirlpool, Vivarte, GM&S, William Saurin, Air Bus, Accord hôtel, Nestlé à l’enseigne de textile Tati des milliers d’emplois à sauver. Déjà, Thomas Hollande, avocat des salariés, a lancé l’appel au nouveau président de la République, le jour de son investiture, pour intervenir dans la sauvegarde de l’emploi de 1754 salariés de l’enseigne Tati. Cette enseigne qui est en redressement judiciaire depuis 4 mai dernier et dont deux administrations judiciaires ont été nommées par le tribunal de commerce.

GM&S

Réclamant plus de commandes de la part des entreprises de concessionnaire de voiture Renault et PSA, la société, GM&S sous-traitant de la filière de l’automobile, dont l’activité dépend pour 65 % de ces deux constructeurs automobiles français a vu ses chiffres d’affaires fondre au profit d’autres sous-traitants majoritairement des étrangers. Plus de 279 salariés, manifestent depuis jeudi dernier, en craignant que la liquidation ne soit prononcée le 23 mai prochain.

Airbus

Le constructeur aérospatial européen compte supprimer un millier de postes en Europe avec 640 en France avec la fermeture, en 2018, de l’entreprise de Suresnes et suppression de 310 postes.

Accord hôtel

La chaîne d’hôtellerie économique F1 est en difficulté financière, 400 salariés se retrouveront dans la liste des chercheurs d’emploi.

William Saurin

Le groupe FTL, Financière Turenne Lafayette dont la marque des plats préparés William saurin à cause du trucage des comptes, 3.000 salariés risquent de se retrouver sans emploi, plusieurs propositions de reprises sont en négociation, le tribunal tranchera le 29 mai prochain.

Nestlé

La grande enseigne est en restructuration, certains de ses employés redoute la suppression ou le transfert d’une centaine de postes lors du regroupement Nespresso, Purina, Herta, en un seul siège après le rachat de Nestlé par l’américain Pfizer.

Tati

La grande enseigne de textile en difficulté financière, est en redressement judiciaire, depuis début mai, les offres de reprise sont en cours d’être examinées par l’administrateur désigné, afin de choisir la meilleure offre pouvant sauver le maximum de poste. Les deux meilleures propositions jusqu’à présent sont, celle de GiFi et celle du groupe de Foir’fouille, Centrakor, Stokomani et Maxi Bazar.

Vivarte

Regroupant les établissements de textiles et des chaussures, est en voie de céder l’enseigne des chaussures André, avec 135 magasins et 786 salariés, tout comme Naf Naf. Et de fermer La Halle (141 magasins, 494 salariés), ainsi que 213 licenciements au niveau du siège de Vivarte.

 

 

 

Comments are closed.