subscribe: Posts | Comments

Fair-play financier : le président reconnaît que l’UEFA doit moderniser ses règles

Commentaires fermés sur Fair-play financier : le président reconnaît que l’UEFA doit moderniser ses règles
Fair-play financier : le président reconnaît que l’UEFA doit moderniser ses règles

Le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin, a annoncé toutes les difficultés que fait face son institution, afin de pouvoir mettre en place un fair-play financier correcte pour les différents clubs européens. Sans évoquer les affaires du fair-play financier, ni du PSG, ni du Manchester City, Aleksander Ceferin, promet de renforcer les règles.

L’UEFA doit mettre à jour ses règles  

Dans un interview qu’a accordée l’actuel président de l’UEFA, à la BBC, Alecksander Ceferin, a reconnu l’existence de plusieurs zones d’ombre dans les lois établies par l’UEFA pour le fair-play financier. Une déclaration qui intervient après la contestation du club présidé par Nasser Al Khelaïfi, le PSG, de la décision de l’UEFA qui a demandé de réexaminer les comptes du club alors que l’institution a déjà émis un accord avec le club concernant le contrat du QTA depuis 2014.

Le président a déclaré à la BBC « Nous sommes bien conscient que l’UEFA a besoin de moderniser ses règles. Ces derniers doivent être actualisés selon les nouvelles conditions du moment. En effet, les règles doivent être claires et doivent englober toutes les conditions, ainsi chaque club pourra directement se conformer au règlement. Il est indispensable, que l’UEFA se modernise et essaye de revérifier à chaque fois ses règlements pour être à jour avec la nouvelle situation du marché du football, qui n’arrête pas d’évoluer. C’est donc notre priorité pour l’instant, afin d’avoir une réglementation plus robuste et plus fiable ». 

Il faut que l’UEFA conserve sa crédibilité

Interrogé par le PSG Paname Squad sur le barème des sanctions qui sera prévu pour les clubs fautifs, le président de l’UEFA a expliqué qu’ils sont en train d’analyser la situation afin d’envisager d’autres solutions. « Nous sommes en train de discuter sur différents aspects, dont les sanctions sportives. Ce n’est que le début des analyses, toutefois, il faut reconnaître que les règles mis en place par l’UEFA sont à un certains points, faibles. En plus, il faut reconnaître que les lois de certains pays changent constamment, donc il faut essayer de s’adapter à ces nouveaux changements ».

En évoquant les dernières révélations des Football Leaks concernant l’affaire du fair-play financier du célèbre club de la capitale, et selon lesquelles, l’ancien secrétaire général de l’UEFA, Gianni Infantino aurait signé un accord avec le club présidé par Nasser Al Khelaïfi concernant le contrat de l’office du tourisme du Qatar, Alecksander Ceferin, a expliqué son point de vu. « Des organismes indépendants vont le vérifier. S’il y a vraiment eu un accord alors l’UEFA doit conserver sa crédibilité , même-ci ceci cet accord a été pris il y a quatre ans, alors que les responsables de l’UEFA, étaient différents, toutefois, il s’agit de la même organisation » a annoncé l’actuel président de l’UEFA.


Petit budget : les placements disponibles

Commentaires fermés sur Petit budget : les placements disponibles
Petit budget : les placements disponibles

Investir dans l’immobilier est le placement le plus apprécié par les investisseurs français. Toutefois, acquérir un bien demande un grand épargne ou un apport important afin d’obtenir un crédit adéquat. Chose qui ne peut pas être accessible à tout le monde. Selon les responsables d’investissement de la société de gestion vicennale A Plus Finance, il existe plusieurs placements qui sont accessibles pour les ménages ayant un petit budget.

Investir dans les objets de collection

Les objets de collection constituent une opportunité intéressante pour les investisseurs à petit budget. Sauf qu’il est très important de bien savoir les choisir. Timbres, montres, souvenirs sportifs, bandes dessinées, accessoires vintages ou vêtements, vous avez l’embarras du choix. Il est essentiellement important que l’investisseur s’assure de l’état de préservation tout en possédant le certificat d’authenticité de l’objet. En effet, ces deux éléments sont essentiels pour la revente de l’objet à un prix intéressant.

La valeur d’un objet sportif, que ce soit une affiche signée ou un maillot de foot dépendra certainement de la cote du sportif. En effet, chaque objet possède son propre critère de cote. C’est pour cette raison qu’il est intéressant de procéder à une étude préalable afin de permettre de cibler les objets de collection les plus demandés.

Investir dan les assurances vie ou la bourse

Il est important avant de se lancer en bourse de ne pas perdre de vue qu’investir dans l’assurance-vie ou dans la bourse reste les deux placements les plus risqués. C’est d’ailleurs pour cette raison que la majorité des investisseurs optent pour un conseiller comme la société de gestion indépendante A Plus Finance, du moins durant les premiers temps. Ainsi, l’investisseur profitera de l’expertise des professionnels dans le tri des supports d’investissements disponibles, tout en mettant en place une stratégie d’investissement qui varie selon le budget de l’investisseur.

Selon des conseillers en finance, afin que l’investisseur espère un minimum de retour sur son placement, le capital de l’investisseur doit être d’au moins 2 000 euros.

Si l’investisseur est plutôt quelqu’un de prévoyant, alors il vaut mieux opter pour l’assurance-vie. Ce dernier est un investissement sur du long terme. Il suffit de quelques centaines d’euros pour pouvoir ouvrir un compte. Il est tout de même important de rappeler, si l’investisseur retire son investissement avant 8 ans, les intérêts seront imposables.


Investissement : comment bien gérer ses placements ?

Commentaires fermés sur Investissement : comment bien gérer ses placements ?
Investissement : comment bien gérer ses placements ?

Vous avez investi votre épargne dans l’assurance-vie et vous voulez profiter pleinement de votre placement ? Vous débutez dans le marché boursier et vous avez besoin de quelques conseils pour évoluer ? Ne vous inquiétez pas grâce aux précieux conseils de l’équipe d’expert dans les placements travaillant au sein de la société de gestion A Plus Finance, vous saurez tout afin de gérer au mieux votre investissement.

Bien gérer son assurance-vie

Avec plus de 1 500 milliards d’euros d’épargne et plus de 140 milliards d’euros de versement durant 2018, l’assurance-vie reste de loin l’investissement le plus apprécié par les français. En effet, selon les chiffres délivrés par la société de gestion indépendante A Plus Finance, prés de 45 % des ménages détiennent un investissement sous forme d’assurance-vie.
Cette tendance ne peut que confirmer les avantages et le rendement qu’offre ce type d’investissement, le plaçant comme étant l’un des placements les plus favoris.
Selon le président de la fédération française de l’assurance (FFA), l’attachement des français à l’épargne assurance-vie est dû certainement à la simplicité et à la sécurité qu’offre cet investissement.
Afin de profiter pleinement des avantages d’un placement dans une assurance-vie, il est intéressant d’avoir conseils au sein des sociétés de gestion.
Toutefois, que faire face à la baisse du taux de rendement des fonds en euros ?

Le rendement de l’assurance-vie

Selon les dernières statistiques délivrées, en France plus de 28 millions de foyers ont déclaré ayant au moins une assurance-vie. En effet, prés de 60 % des souscripteurs détiennent au moins 2 contrats. Selon le conseiller en gestion de patrimoine, Arnaud Doria, il ne s’agit pas d’avoir un grand nombre de contrats d’assurance-vie, néanmoins, il est ingénieux d’en détenir quelques contrats, afin de diversifier son patrimoine.
Il est très important de diversifier ses investissements puisque les différents fonds en euros n’ont pas les mêmes rendements.
En outre, avoir différents contrat d’investissement permet de réaliser des retraits moins taxés sur les contrats qui possèdent les faibles rendements.
Ainsi, les plus-values retirées sont exonérées des prélèvements forfaitaires à hauteur de 4 600 euros par personne.


Réduction d’impôt : comment investir dans des entreprises tout en réduisant ses impôts ?

Commentaires fermés sur Réduction d’impôt : comment investir dans des entreprises tout en réduisant ses impôts ?
Réduction d’impôt : comment investir dans des entreprises tout en réduisant ses impôts ?

Investir dans les PME est de plus en plus apprécié par les épargnants français, surtout pour les avantages fiscaux qu’il offre. En effet, ces dernières années, le gouvernement a misé sur les épargnants afin de soutenir le secteur industriel en France en permettant un allégement des impôts pour les contribuables. Néanmoins, ce type d’investissement reste quand même assez inconnu par les investisseurs français. Niels Court Payen, le cofondateur de l’une des plus anciennes sociétés de gestion en France, A Plus Finance, intervient dans cet article afin d’apporter des détails sur le fonds d’investissement de proximité FIP.

Qu’est qu’un fonds d’investissement de proximité ?

Ce type de fonds intéresse surtout les PME (petites et moyennes entreprises) qui sont impliquées dans des secteurs stratégiques comme la santé, le tourisme ou aussi l’éducation.
Parmi les bonnes raisons qui poussent les épargnants à investir dans les fonds d’investissement de proximité, on peut citer :
– La gestion du placement qui est effectuée par des sociétés de gestion spécialisées dans l’investissement des PME comme A Plus Finance qui a plus de 20 ans d’expérience dans le domaine. En effet, l’épargnant pourra profiter de l’expertise de la société de gestion.
– Ce type de placement permet d’investir dans des secteurs stratégiques pour l’économie du pays. En effet, le fonds d’investissement de proximité a pour objectif d’accompagner les entreprises qui sont en recherche de capitaux supplémentaires afin d’accroître leur développement.
– Profiter d’un niveau de risque qui est maîtrisé. La société de gestion qui gère le fonds d’investissement de proximité constitue la bouée de sécurité dans ce type de placement. Puisque la société adopte la meilleure stratégie d’investissement tout en veillant à garantir un bon rendement et en limitant le risque pour les contribuables.

Les avantages fiscaux

Selon le président de la société de gestion, investir dans un fonds d’investissement à proximité, permet de profiter d’un triple avantage fiscal dont la réduction de l’impôt sur le revenu de 18 % de la somme investie. En outre, le placement dans un fonds d’investissement de proximité permet à l’investisseur de profiter d’une exonération d’impôt sur les plus-values. Autrefois, investir dans un fonds d’investissement de proximité permettait aussi à l’investisseur de profiter d’une réduction de 50 % de son impôt sur la fortune. Néanmoins, avec la suppression de l’ISF, il ne peut plus profiter de cet avantage fiscal.


L’importance du financement à court terme pour les sociétés

Commentaires fermés sur L’importance du financement à court terme pour les sociétés
L’importance du financement à court terme pour les sociétés

En quoi consiste la gestion financière à court terme ?

D’un point de vue pratique, la gestion financière (ou encore la gestion du fonds de roulement) consiste à payer les créanciers le plus tard possible, mais sans être en retard, à percevoir les comptes des clients le plus tôt possible sans détériorer les relations avec les bons clients, à faire fructifier les liquidités de la société et à obtenir, quand nécessaire, du financement aux meilleures conditions possibles. On peut aussi dire, en d’autres mots, que le rôle du gestionnaire consiste à accélérer les entrées de fonds sans perte de clients et à retarder les sorties sans payer de pénalités tout en assurant une circulation efficace des flux monétaires à l’intérieur de la société.
On peut définir de la façon suivante la gestion financière à court terme : la gestion de tout élément de passif ou d’actif menant à des décisions qui ont des répercussions sur la situation financière de la société à l’intérieur d’un délai généralement inférieur à un an.
Dans la gestion financière à court terme, on se concentre habituellement sur les flux monétaires liés étroitement aux opérations courantes de la société, c’est-à-dire les transactions qui affectent les éléments à court terme, tels que l’encaisse et les placements temporaires, les stocks, les comptes clients ainsi que toutes les sources de financement à rembourser dans un délai inférieur à un an, soit principalement auprès des fournisseurs, des institutions financières et autres créanciers dont l’État.

Fonds de roulement et cycle d’exploitation

Selon l’industrie dans laquelle œuvre la société, le cycle du fonds de roulement peut être plus ou moins long, mais l’objectif reste d’en raccourcir la durée. Les montants disponibles dans l’encaisse servent, entre autres, à acheter les matières premières, à payer la main-d’œuvre et les autres dépenses permettant d’assurer la production des stocks. Les ventes à crédit donneront lieu à la création des comptes clients qui, une fois récupérés, retourneront dans le réservoir d’encaisse. Si, pour une raison quelconque, les activités ne servent plus à alimenter le réservoir d’encaisse, les sorties de fonds de nature fixe (comme le versement du loyer, les taxes, les salaires des employés, le paiement des intérêts sur la dette, etc.) finiront par le vider complètement, plaçant ainsi la société dans une situation de crise de liquidités plus ou moins temporaire. On peut aussi constater que toute irrégularité dans la gestion de l’un des comptes du fonds de roulement, que ce soit au recouvrement des comptes clients ou à la production, finira par avoir des effets directs sur le réservoir d’encaisse et, en conséquence, sur les autres activités de la société.
Dans la mesure où les mouvements de fonds ne sont pas parfaitement synchronisés (sorties et entrées), la société devra maintenir une réserve de liquidités dans laquelle elle pourra puiser pour répondre à ses transactions courantes, mais également pour couvrir des besoins urgents et imprévus ainsi que pour saisir certaines opportunités non prévues.

Le rôle de la société de gestion de portefeuille est justement de maintenir l’équilibre décrit ci-dessus.
Elle doit notamment apporter des éléments de réponses aux questions suivantes :
Quand certains fournisseurs doivent-ils être payés ? Quel niveau d’encaisse la société doit-elle maintenir ? Quel doit être le montant d’encaisse à investir dans les placements à court terme ? …
A Plus Finance met à la disposition des entreprises des équipes de gestion dédiées (financiers et entrepreneurs), composées de professionnels de leurs domaines. Elle soutient les PME et les start-ups françaises dans leurs développements. Son savoir-faire repose sur l’expertise de ses équipes de gestion. A Plus Finance (une société de gestion indépendante) a pour objectif unique la création de valeur pour ses souscripteurs.


L’Islam, une religion à découvrir

Commentaires fermés sur L’Islam, une religion à découvrir
L’Islam, une religion à découvrir

Les secrets de la prière en Islam

La prière est un élément constitutif de l’être humain. Elle fut présente dans toutes les civilisations, de la Grèce à Rome, de l’Égypte à Babylone, dans l’Islam, l’animisme, le christianisme, le judaïsme, etc. La prière, qu’elle soit faite à partir d’un tam-tam antique ou à l’ordinateur d’aujourd’hui, révèle qu’il y a au plus profond de notre être une aspiration à entrer en relation avec une puissance supérieure, un Être transcendant censé nous répondre et nous écouter. La prière naît de ce sentiment universel de piété, manifesté entre autres par les religions, à travers une culture donnée. On ne sait pas quelle a été la première prière de l’humanité. Louange ou demande, communautaire ou personnelle, au moment de la mort ou autour de feu ?
Les prières traversent les cultures et les siècles qui les influencent. Elles témoignent des désirs de la femme et de l’homme, de leur vérité intérieure, de leurs croyances religieuses. Prier, dans le sens le plus commun du terme, c’est demander quelque chose à Dieu. La demande est la forme de prière la plus répandue, l’autre forme étant la prière de louange, plus gratuite, que l’on retrouve également dans l’adoration et l’action de grâce. Mais la prière n’a pas toujours besoin de paroles pour se dire, elle s’exprime aussi dans le silence. Les prières peuvent nous conduire à ce silence intérieur d’une prière où les mots deviennent superflus. Car prier, c’est aussi se mettre en présence de Dieu dans le silence et la solitude, se reposer dans sa miséricorde en le laissant faire. Cette prière se vit au-delà des mots, dans le recueillement devant un Dieu qui nous aime personnellement. La prière rituelle (As-Salât) est à distinguer de la prière privée (Doua’a) que chaque musulman peut faire chez lui, en voyageant, en marchant… pour exprimer librement à Dieu sa confiance, ses besoins… Par contre, la salât est une prière codifiée et programmée dans le temps et dans l’espace.

Le Qatar, un acteur privilégié du financement de l’Islam en Europe

Aujourd’hui, le Qatar occupe une place à part au sein du concert des nations. Il occupe régulièrement le devant de la scène. Ce pays a réussi à se faire connaître de façon spectaculaire en l’espace d’une vingtaine d’années. Il a été sans doute l’un de ceux (parmi les pays arabes) qui ont le plus investi dans cette nouvelle phase. Le Qatar est un pays majoritairement musulman. Il a soutenu à hauteur de plusieurs milliards d’euros (35 milliards d’euros) des projets (120 projets) de centres islamiques et de mosquées en Europe et en Suisse. Ces montants ne sont rien en regard de ce que Qatar Charity (organisation non-gouvernementale, fondée en 1990 pour le développement de la société qatarienne) dépense dans toute l’Europe.


Ramadan 2019 : les obligations qui s’imposent sur les musulmans

Commentaires fermés sur Ramadan 2019 : les obligations qui s’imposent sur les musulmans
Ramadan 2019 : les obligations qui s’imposent sur les musulmans

Le mois du jeûne est un mois au cours duquel les musulmans se privent de boire, de manger, de fumer, ainsi que d’avoir des relations sexuelles durant toute la journée. Ils ne rompent le jeûne qu’après le coucher du soleil.
Avec l’arrivée imminente du mois du jeûne, nous apportons dans cet article quelques détails sur le mois saint du ramadan 2019
.

Ramadan 2019

Selon les calculs scientifiques, le 9e mois du calendrier hégirien, débute le 6 mai 2019, pour prendre fin le 4 juin 2019. Durant ce mois de prière et de paix, les musulmans doivent s’abstenir de manger et de boire de l’aube jusqu’au coucher du soleil. Toutefois, les personnes malades, âgées ou n’ayant pas encore atteint la puberté, ainsi que les femmes enceintes peuvent ne pas jeûner le mois de ramadan.

Les pratiques durant le mois béni

Durant le mois de ramadan, les musulmans ont traditionnellement deux repas par jour, l’un avant le lever du soleil « Souhour » et le repas de rupture du jeûne juste après le coucher du soleil. Il est important que le musulman se lève à 4 h 30 du matin pour bien s’hydrater et prendre un repas pour pouvoir tenir toute une journée en forme. Selon la tradition musulmane, le jeûneur interrompt son jeûne en mangeant une datte et un verre d’eau ou de lait.
Le repas du Iftar est très souvent pris en famille. Puisque le mois de Ramadan est aussi une occasion pour que les membres d’une même famille se rapprochent.

Quels sont les moments clé du mois du jeûne ?

Durant le mois de Ramadan, deux fêtes sont fondamentales, la nuit du destin, laylat Al Qadr et la fête de la fin du mois du jeûne ou l’Aïd al Fitr. Laylat Al Qadr, se situe généralement les dix derniers jours du mois de Ramadan, est considérée comme une des nuits les plus saintes de l’année. Cette dernière correspondant à la nuit de la révélation des premiers versets au Messager de dieu, (paix et bénédiction du dieu soient sur lui), cette nuit forme une occasion pour les musulmans afin qu’ils se recueillant dans les mosquées en priant dieu.
Aïd Al Fitr, ou la fête de fin du mois de ramadan est le premier jour de Chawaal et constitue l’une des plus grandes fêtes dans le monde musulman. Au cours de cette fête, les amis et parents se rendent visite en organisant des grands repas et en offrant des cadeaux aux enfants. Le jour de l’Aïd, tous les musulmans se vêtissent de nouveaux habits.


« Previous Entries Next Entries »