subscribe: Posts | Comments

Comment faire le bilan de son entreprise ?

Commentaires fermés sur Comment faire le bilan de son entreprise ?
Comment faire le bilan de son entreprise ?

D’après A Plus Finance, l’une des plus anciennes société de gestion en France, faire un bilan comptable consiste à valoriser les différentes opérations comptables menées dans une entreprise telles que les ventes, les achats, les emprunts, les stocks, les amortissements et les déclarations de TVA en les mentionnant dans différentes postes en tant qu’actifs immobilisé ou circulant, capitaux propres ou autres dettes.

Faire un bilan comptable

Pour faire un bilan comptable, une société doit effectuer en parallèle son compte de résultat pour pouvoir déterminer le montant à mentionner en réserve ou en perte.
Plusieurs entreprises préfèrent effectuer un bilan comptable gratuitement. Pour cela, ils n’ont pas le choix, ils doivent le réaliser eux-mêmes. Comme a expliqué l’un des experts de gestion travaillant chez A Plus Finance, la société de gestion indépendante, il existe plusieurs logiciels de comptabilité qui permettent aux sociétés d’effectuer leur bilan comptable à partir des différentes données enregistrées.
Les entrepreneurs de sociétés peuvent aussi réaliser leur propre bilan comptable sur un tableau Excel, toutefois, ils doivent disposer d’une certaine connaissance en comptabilité. Dans ce cas, ils peuvent récupérer un tableau de bilan disponible est le reproduire sur Excel.
Avec un code de commerce qui n’oblige pas les sociétés de déléguer la réalisation d’un bilan comptable à un expert, les propriétaires de société peuvent réaliser leur propre bilan. Toutefois, tout retard ou erreur est soumis à des amendes et à des pénalités. Sans oublier que réaliser son bilan comptable soi-même est une démarche très longue et difficile qui demande des compétences assez pointues en comptabilité. Afin d’éviter d’enfreindre la loi et pour pouvoir se concentrer plus sur le développement de la société, la majorité des dirigeants d’entreprises préfèrent faire appel à un expert-comptable.
Il est important de noter qu’une société qui effectue son bilan sans l’aide d’un expert en la matière ne peut pas bénéficier d’attestation des comptes de la part des professionnels. Par conséquent, la société subira plus fréquemment un contrôle fiscal de la part de l’administration des impôts.
C’est pour cette raison qu’avoir recours à un expert-comptable est conseillé pour la réalisation d’un bilan d’entreprise.

Pourquoi réaliser un bilan comptable ?

Le bilan comptable sert essentiellement à représenter le patrimoine de la société à un instant bien précis. En effet, le bilan justifie ce que possède la société et comment elle peut financier ses activités, en présentant les actifs, les endettements, les créances, mais aussi le besoin de l’entreprise en fonds de roulement.
Ce bilan est très souvent demandé par les actionnaires et les partenaires financiers de la société afin d’établir une stratégie financière ou valider sa solvabilité.


Islam : quels sont les cinq piliers en Islam ?

Commentaires fermés sur Islam : quels sont les cinq piliers en Islam ?
Islam : quels sont les cinq piliers en Islam ?

Représentant les fondements de la religion islamique, les cinq piliers en Islam sont la foi, la prière obligatoire durant les horaires de prière, la Zakat ou l’aumône obligatoire, jeûner Ramadan et le pèlerinage à la Mecque pour tous ceux qui en ont les moyens.

La Foi

Il est essentiel que chaque musulman admet qu’il n’y a pas d’autre divinité exceptée Allah, et Mohamed (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) son messager. Cette déclaration est nommée la Shahada, est juste une simple formule que tous musulmans doit prononcer tout en l’admettant. La Shahada permet au musulman d’admettre que Dieu ou Allah est la source de toute la création.

La prière ou Salat

Les prières obligatoires sont réalisées cinq fois par jour selon le calendrier des prières de chaque pays. La Salat constitue un lien direct entre le musulman et Allah. En islam, il n’existe aucune autorité hiérarchique, c’est pour cette raison que la prière est souvent conduite par la personne ayant le plus de connaissance du Coran.
Durant la prière le Coran est récitée dans la langue de la révélation du livre saint, en arabe. La première prière se réalise à l’aube, la deuxième lorsque le soleil est au zénith, la troisième prière durant l’après midi, par la suite elle a lieu au coucher du soleil et enfin la dernière en plein nuit.
Malgré qu’un croyant peut prier dans tous les lieux, à la maison, à l’université, au bureau, au champ, toutefois, il est recommandé de prier à la mosquée.
La Salat, constitue un rendez-vous dans lequel un musulman communique directement avec son créateur, d’où l’importance qu’accordent les musulmans aux prières dans la vie de tous les jours.

Zakat ou l’aumône

Selon les principes fondamentaux de la religion musulmane, toute chose appartient à Allah, même la richesse. Par conséquent, tout musulman doit purifier ses biens en réservant une part pour les personnes qui sont dans le besoin. Le montant de l’aumône obligatoire est calculé selon les biens possédés. Généralement, pour une épargne annuelle, il faut donner prés de 2.5 % de la somme épargnée.

Jeûner le mois de ramadan

Pendant le 9e mois du calendrier des musulmans, tous les croyants doivent s’abstenir de boire et de manger du lever jusqu’au coucher du soleil. En outre, durant son jeûne, le musulman doit réprimer ses désirs et ses passions. Jeûner le mois de Ramadan est une occasion pour les musulmans pour se purifier et gagner le pardon d’Allah.

Pèlerinage

Chaque musulman doit réaliser le pèlerinage à la Mecque au moins une fois dans sa vie. Sauf que le pèlerinage est obligatoire pour ceux qui ont les moyens économiques et physique.
Chaque année, et durant la fête du sacrifice du mouton ou Aid Al Kébir, la Mecque réuni plus de deux millions de musulmans de tous les origines ethniques.


Fichage ethnique : Luis Fernadez déclare ne jamais vu ce type de fichage au PSG

Commentaires fermés sur Fichage ethnique : Luis Fernadez déclare ne jamais vu ce type de fichage au PSG
Fichage ethnique : Luis Fernadez déclare ne jamais vu ce type de fichage au PSG

Suite au reportage consacré au PSG Paname Squad, diffusé le 8 novembre dernier sur France 2, le club parisien subi une vague d’acharnement de la part des médias. Accusé par Football Leaks de pratiquer un système de fichage ethnique, les dirigeants du club ont publié un communiqué expliquant que la direction du club parisien ignorait tout de ces pratiques qu’il condamne, en insistant que ce type de fichage été une initiative personnelle, mise en place par Marc Westerloppe. De son côté, l’ancien directeur sportif du centre de formation de la capitale, Luis Fernandez, assure qu’il n’a jamais vu ce type de pratique au sein du PSG.

Luis Fernandez assure « jamais le PSG n’a pratiqué ce genre fichage »

Durant son brèf passage au centre de formation du club parisien, en tant que directeur sportif, Luis Fernandez, assure qu’il n’a jamais entendu ni vu, ce système de fichage ethnique, au niveau du club de la capitale.
Selon les médias français, le célèbre club de football français, a eu recours à un système de fichage ethnique, qui l’a utilisé comme critère de sélection des joueurs. Ignorant tout de ces pratiques, qu’ils qualifient d’inadmissible, les dirigeants du PSG dont le directeur de la communication, Jean-Martial Ribes a affirmé que le président du club, Nasser Al Khelaïfi, a demandé la mise place d’une enquête interne afin d’identifier les coupables dans cette affaire tout en dénonçant que cette pratique n’a jamais été une décision de la direction du club, mais plutôt une initiative personnelle du responsable des centres de formation hors d’Île de France, Marc Westerloppe.

« On ne regarde pas les origines pour recruter des jeunes joueurs au PSG »

Luis Fernandez, a tenu à revenir sur l’une des polémiques qui agite l’actualité du club parisien : le fichage ethnique, en déclarant dans les colonnes du JDD « Je n’ai jamais entendu ni vu, ce système de fichage. Certainement, ce type de pratique m’aurait révolté. Jusqu’à présent, je ne peux pas accepter qu’un célèbre club comme le PSG que je connais très bien depuis longtemps puisse être associé à une affaire de discrimination. Ce qui est sûr, c’est que durant la période où j’étais directeur sportif dans le centre de formation, je n’ai rien vu. Tout en sachant que Marc Westerloppe est parti 5 mois après mon arrivée. Ce que je peux vous assurer, c’est qu’au cours du processus de recrutement des jeunes joueurs au PSG, on ne regarde pas les origines. »
En effet, selon les déclarations du directeur de la communication du PSG, Jean Martial Ribes, ainsi que Jean-Claude Blanc, le directeur général délégué du Paris Saint-Germain, Marc Westloppe, a pris une initiative personnelle en ajoutant sur les fiches de chaque jeune joueur son appartenance ethnique.


Les avantages d’investir dans les SCPI

Commentaires fermés sur Les avantages d’investir dans les SCPI
Les avantages d’investir dans les SCPI

Selon l’expert des placements en France, travaillant au sein de la société de gestion A Plus Finance, investir dans les biens immobiliers reste le placement le plus apprécié par les investisseurs français. Toutefois, pour pouvoir réussir un placement dans l’immobilier direct, il est indispensable d’avoir une importante somme à investir.
Mais investir dans l’immobilier reste toujours possible grâce aux parts des sociétés civiles de placement immobilier.

Quels sont les avantages des placements dans les SCPI ?

Les parts des sociétés civiles de placement immobilier qui sont généralement proposées et gérées par les sociétés de gestion dépendantes ou indépendantes comme A Plus Finance, sont des placements accessibles pour tous les budgets.
En outre, en participant dans les SCPI, les investisseurs peuvent profiter d’une bonne diversification de leur patrimoine. En effet, ils peuvent constituer un patrimoine diversifié en acquérant différents types de biens immobiliers professionnels ou locatifs. Selon sa situation, son budget et son objectif, l’investisseur peut établir une stratégie qui le permet d’investir dans différentes régions, dans différents actifs, et différents types de biens. En acquérant leurs parts, les investisseurs peuvent profiter d’une grande diversification de ses actifs.

Profiter d’une gestion par des experts des investissements

Parmi les avantages des sociétés civiles de placement immobilier, la gestion des biens immobilier. En effet, la gestion est prise en charge par des professionnels dans le secteur, des sociétés de gestion. La société de gestion détermine la stratégie de placement, recherche et sélectionne le bien à acheter, entretient les biens en apportant les travaux nécessaires, choisit les locataires et prend en charge toute la gestion locative et reverse le quote-part de loyers aux investisseurs. Donc la société civile de placement immobilier est un investissement qui est clef en main. Ce type de placement est à privilégier si l’investisseur n’a ni le temps, ni les compétences qu’il faut pour pouvoir gérer un bien immobilier.

Limiter les risques

Parmi les avantages d’investir dans les sociétés civiles de placement immobilier est la mutualisation du risque. En effet, le patrimoine des sociétés civiles de placement immobilier est bien plus large que celui qu’un investisseur peut constituer tout seul. Par conséquent, les risques, d’impayés de loyers, sinistre grave comme incendie et vacance du bien, est mutualisé sur plusieurs biens immobiliers. En effet, en cas de souci avec un bien, le revenu de la société civile de placement immobilier baissera de seulement quelques euros, mais ne s’effondrera pas.


Réduire ses impôts : investir dans les SOFICA

Commentaires fermés sur Réduire ses impôts : investir dans les SOFICA
Réduire ses impôts : investir dans les SOFICA

Les conditions de souscription au capital d’une SOFICA

Les SOFICA, placement alternatif, permettent de financer les séries et les films français et permettent également de réaliser une économie d’impôt.
Le dispositif SOFICA permet de bénéficier d’une minoration d’impôt importante – allant jusqu’à 69 % avec certains investissements – en investissant dans la production audiovisuelle et cinématographique.

C’est le moment ! La campagne de collecte des SOFICA – sociétés de coproduction de films – vient de débuter. Vingt-cinq sociétés agréées (CINECAP 3, A Plus Image 7, COFINOVA 16, INDÉFILM 8, CINEMAGE 14, etc.) pourront investir cette année une enveloppe de 120 500 euros dans l’audiovisuel et le cinéma. Une collecte qui pourra être réalisée auprès des investisseurs particuliers jusqu’au 20 octobre 2019.
A Plus Finance Cinéma présente toute l’actualité du cinéma français et européen. Vous pouvez aussi trouver une liste des SOFICA agréées.
La souscription au capital de sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel donne droit à une réduction d’impôt – pouvant aller jusqu’à 79 % – :
– de 63 % du montant souscrit au capital des SOFICA qui s’engagent à réaliser 18 % au moins de leurs financements dans le capital d’entreprises de production
– de 42 % pour les autres SOFICA.

Payez moins d’impôt avec les SOFICA

La minoration d’impôt est accordée dans la double limite d’un investissement maximum de 36 % du revenu net global et de 36 millions d’euros par foyer fiscal. Il peut s’agir de souscriptions aux augmentations de capital ou au capital initial.
Malgré les avantages fiscaux – réduction d’impôt, déduction fiscale, etc. – procurés par l’achat de part de SOFICA, le rendement de ce genre d’investissement est rarement positif – sauf en cas de succès public exceptionnel – et plus souvent limité à 6 % par an.
Dans ce cadre, les SOFICA qui garantissent un remboursement de 92 % du capital sont à privilégier.
Réduisez vos impôts avec la SOFICA A Plus Image 7 – conseillée par le groupe A Plus Finance. A Plus Image 7 a investi dans la production de cinq œuvres pour la télévision (animations, documentaires, séries) et trente œuvres cinématographiques, se constituant ainsi un portefeuille de droits à recette sur différents supports d’exploitation pour chacune de ces œuvres. Ces œuvres sont produites en grande majorité (98 %) par des entreprises de production françaises indépendantes et sont de langue Française – conformément aux engagements réglementaires. 66 % des investissements d’A Plus Image 7 sont adossés, autrement dit, ceux-ci bénéficient d’une garantie de rachat par le producteur de l’oeuvre financée. Cette SOFICA – membre de l’ARS – a réalisé 100 % de ses investissements et va consacrer les cinq prochaines années aux cession et à la gestion de son portefeuille.


Fair-play financier : le président reconnaît que l’UEFA doit moderniser ses règles

Commentaires fermés sur Fair-play financier : le président reconnaît que l’UEFA doit moderniser ses règles
Fair-play financier : le président reconnaît que l’UEFA doit moderniser ses règles

Le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin, a annoncé toutes les difficultés que fait face son institution, afin de pouvoir mettre en place un fair-play financier correcte pour les différents clubs européens. Sans évoquer les affaires du fair-play financier, ni du PSG, ni du Manchester City, Aleksander Ceferin, promet de renforcer les règles.

L’UEFA doit mettre à jour ses règles  

Dans un interview qu’a accordée l’actuel président de l’UEFA, à la BBC, Alecksander Ceferin, a reconnu l’existence de plusieurs zones d’ombre dans les lois établies par l’UEFA pour le fair-play financier. Une déclaration qui intervient après la contestation du club présidé par Nasser Al Khelaïfi, le PSG, de la décision de l’UEFA qui a demandé de réexaminer les comptes du club alors que l’institution a déjà émis un accord avec le club concernant le contrat du QTA depuis 2014.

Le président a déclaré à la BBC « Nous sommes bien conscient que l’UEFA a besoin de moderniser ses règles. Ces derniers doivent être actualisés selon les nouvelles conditions du moment. En effet, les règles doivent être claires et doivent englober toutes les conditions, ainsi chaque club pourra directement se conformer au règlement. Il est indispensable, que l’UEFA se modernise et essaye de revérifier à chaque fois ses règlements pour être à jour avec la nouvelle situation du marché du football, qui n’arrête pas d’évoluer. C’est donc notre priorité pour l’instant, afin d’avoir une réglementation plus robuste et plus fiable ». 

Il faut que l’UEFA conserve sa crédibilité

Interrogé par le PSG Paname Squad sur le barème des sanctions qui sera prévu pour les clubs fautifs, le président de l’UEFA a expliqué qu’ils sont en train d’analyser la situation afin d’envisager d’autres solutions. « Nous sommes en train de discuter sur différents aspects, dont les sanctions sportives. Ce n’est que le début des analyses, toutefois, il faut reconnaître que les règles mis en place par l’UEFA sont à un certains points, faibles. En plus, il faut reconnaître que les lois de certains pays changent constamment, donc il faut essayer de s’adapter à ces nouveaux changements ».

En évoquant les dernières révélations des Football Leaks concernant l’affaire du fair-play financier du célèbre club de la capitale, et selon lesquelles, l’ancien secrétaire général de l’UEFA, Gianni Infantino aurait signé un accord avec le club présidé par Nasser Al Khelaïfi concernant le contrat de l’office du tourisme du Qatar, Alecksander Ceferin, a expliqué son point de vu. « Des organismes indépendants vont le vérifier. S’il y a vraiment eu un accord alors l’UEFA doit conserver sa crédibilité , même-ci ceci cet accord a été pris il y a quatre ans, alors que les responsables de l’UEFA, étaient différents, toutefois, il s’agit de la même organisation » a annoncé l’actuel président de l’UEFA.


Petit budget : les placements disponibles

Commentaires fermés sur Petit budget : les placements disponibles
Petit budget : les placements disponibles

Investir dans l’immobilier est le placement le plus apprécié par les investisseurs français. Toutefois, acquérir un bien demande un grand épargne ou un apport important afin d’obtenir un crédit adéquat. Chose qui ne peut pas être accessible à tout le monde. Selon les responsables d’investissement de la société de gestion vicennale A Plus Finance, il existe plusieurs placements qui sont accessibles pour les ménages ayant un petit budget.

Investir dans les objets de collection

Les objets de collection constituent une opportunité intéressante pour les investisseurs à petit budget. Sauf qu’il est très important de bien savoir les choisir. Timbres, montres, souvenirs sportifs, bandes dessinées, accessoires vintages ou vêtements, vous avez l’embarras du choix. Il est essentiellement important que l’investisseur s’assure de l’état de préservation tout en possédant le certificat d’authenticité de l’objet. En effet, ces deux éléments sont essentiels pour la revente de l’objet à un prix intéressant.

La valeur d’un objet sportif, que ce soit une affiche signée ou un maillot de foot dépendra certainement de la cote du sportif. En effet, chaque objet possède son propre critère de cote. C’est pour cette raison qu’il est intéressant de procéder à une étude préalable afin de permettre de cibler les objets de collection les plus demandés.

Investir dan les assurances vie ou la bourse

Il est important avant de se lancer en bourse de ne pas perdre de vue qu’investir dans l’assurance-vie ou dans la bourse reste les deux placements les plus risqués. C’est d’ailleurs pour cette raison que la majorité des investisseurs optent pour un conseiller comme la société de gestion indépendante A Plus Finance, du moins durant les premiers temps. Ainsi, l’investisseur profitera de l’expertise des professionnels dans le tri des supports d’investissements disponibles, tout en mettant en place une stratégie d’investissement qui varie selon le budget de l’investisseur.

Selon des conseillers en finance, afin que l’investisseur espère un minimum de retour sur son placement, le capital de l’investisseur doit être d’au moins 2 000 euros.

Si l’investisseur est plutôt quelqu’un de prévoyant, alors il vaut mieux opter pour l’assurance-vie. Ce dernier est un investissement sur du long terme. Il suffit de quelques centaines d’euros pour pouvoir ouvrir un compte. Il est tout de même important de rappeler, si l’investisseur retire son investissement avant 8 ans, les intérêts seront imposables.


« Previous Entries Next Entries »