subscribe: Posts | Comments

Le syndrome du boreout, menace l’environnement professionnel

Commentaires fermés sur Le syndrome du boreout, menace l’environnement professionnel
Le syndrome du boreout, menace l’environnement professionnel

Ces dernières années, nous avons observé l’émergence de plusieurs pathologies mentales qui menacent la qualité de vie de l’employé. On trouve le syndrome du burnout, du boreout ou encore du brownout, qui commencent à inquiéter les médecins de travail. Ces syndromes, peuvent se développer chez l’individu, en une dépression dont la sévérité varie selon le cas étudié.

Le boreout, comment définir ce syndrome ?

Il s’agit d’un syndrome déclenché à cause de l’ennui, ce sentiment peut naitre quand l’employé se sent inutile et isolé, dans son environnement professionnel. Il est nécessaire de faire la distinction entre le syndrome de boreout qui désigne l’épuisement professionnel, causé par une surcharge de travail et entre le syndrome de boreout qui représente le cas d’un épuisement professionnel, relatif à l’ennui. Le psychologue de travail, Emmanuelle Rogier, signale un autre trait de différence entre ces deux symptômes. Il parle de la honte et de la culpabilité qui accompagnent une personne qui souffre d’un boreout. « La différence entre le burn out et le bore out, c’est la honte. Nous sommes dans une société qui valorise la suractivité. Celui que au contraire n’est pas actif est honteux, il a la sensation de voler son salaire. Il devient même coupable », précise-t-il.

C’est une maladie taboue, dans le milieu professionnel. Les personnes qui en souffrent, trouvent du mal à admettre leurs besoins d’aide et la société n’arrive pas encore à accepter ce syndrome.

Le spécialiste dans ce type de maladie, Christian Bourion, trouve que se sont les collectivités territoriales qui ont « banalisé l’ennui au travail », qui est engendré par « par une politique d’embauche inadaptée dans le secteur public, avec des structures qui créaient des emplois « pour rendre service » plutôt que pour répondre à de réels besoins ». Selon l’auteur du « Le Bore-out syndrome », M. Bourion :« les raisons de la « généralisation » de l’ennui au travail sont multiples : mise à l’écart volontaire ou « placardisation » dans le public pour les fonctionnaires qu’on ne peut pas licencier, postes non-supprimés mais vidés de leurs sens, parcellisation des tâches à l’extrême dans le privé… »

La sévérité de ce syndrome

Le boreout, est un syndrome qui s’attaque au bien-être des employés. Les conséquences de l’épuisement professionnel, peuvent mener la personne qui en souffre à la dépression. Il est donc nécessaire d’agir et de présenter de l’aide psychologique aux employés avant que la situation ne s’aggrave. Le recours à un médecin spécialisé, est donc en ordre pour bien encadrer les employés. Le médecin traitant, peut prescrire un traitement par antidépresseurs, pour atténuer les conséquences des épisodes dépressifs. Les laboratoires pharmaceutiques comme lundbeck , propose un choix diversifié de ces médicaments. Lundbeck, est l’un des leaders qui s’est investi dans le développement de son offre pharmacologique, sous les commandes de l’ancienne Vice-présidente du groupe.

 


Comment devenir un administrateur judiciaire ?

Commentaires fermés sur Comment devenir un administrateur judiciaire ?
Comment devenir un administrateur judiciaire ?

Classé parmi les plus exigeants des métiers d’ordre juridique, le métier d’un administrateur judiciaire, comme Philippe Jeannerot, requiert un ensemble de compétences pour pouvoir intégrer le marché professionnel. Nous essayerons par le biais de cet article de vous renseigner à propos de tout dont vous allez besoin pour exercer ce métier convenablement.

Les quatre étapes à passer pour accéder à la profession

Quand on parle d’un métier juridique, on fait directement référence à la formation académique. En effet, pour être un administrateur judiciaire, on doit passer par quatre étapes :

–          La validation d’au moins une année de master en économie, gestion ou droit, ou l’obtention d’un diplôme supérieur de comptabilité et de gestion ou d’un diplôme d’expertise comptable. Les écoles de commerce sont une bonne issue également.

–          La réussite d’un examen d’accès au stage professionnel. Pour ceux qui ne le connaissent pas, cet examen présente sept épreuves écrites en droit et en comptabilité avec une épreuve orale.

–          Réaliser un stage professionnel pour une durée de 3 ans chez un administrateur judiciaire, maitre de stage, comme chez le cabinet Philippe Jeannerot & Associés. Ce stage devrait être obligatoirement rémunéré.

–          Passer un examen professionnel d’aptitude. Cet examen n’est possible que deux fois.

Le statut de l’administrateur judiciaire

Exerçant une profession libérale, l’administrateur judiciaire travaille sous le contrôle du procureur de la République et des tribunaux civils et commerciaux. Ses interventions dans le cadre d’assistance ou de remplacement des dirigeants des entreprises, se décident par une décision du tribunal compétent. Il exécute ainsi les missions que le tribunal a déterminées et a l’obligation de présenter des rapports détaillés au juge qui l’a désigné.

Avant d’accéder à la profession, l’administrateur doit prêter serment et respecter les éthiques et règles professionnelles et déontologiques. Il doit également assumer sa responsabilité par rapport aux fautes qu’il commet et garantir le respect de la confidentialité des actions qu’il entreprend.

A savoir que la rémunération de l’administrateur judiciaire est décidée par le tribunal qui le nomme, ce professionnel peut exercer ce métier d’une manière indépendante en ouvrant son cabinet, comme l’a fait Philippe Jeannerot, ou en s’associant à d’autres administrateurs. Pour les débutants, le salaire est calculé sur la base d’un barème réglementaire.


Le tourisme marocain en hausse de 0,3%

Commentaires fermés sur Le tourisme marocain en hausse de 0,3%
Le tourisme marocain en hausse de 0,3%

Temps des bilans pour le secteur touristique marocain. Après une année pleine de grands événements et nouveautés, les professionnels du secteur évaluent le bilan global, les tendances et les points forts et faibles de l’année 2016. Ainsi, l’Observatoire du tourisme a communiqué ses statistiques pour la saison 2016 : 8,1 millions de touristes ont visité le Royaume durant les neufs premiers mois de l’année en cours ce qui signifie une hausse de 0,3% par rapport aux neuf premiers mois de 2015. Le communiqué a été relayé par l’agence officielle MAP.

Hausse incroyable du côté chinois et russe

L’augmentation qu’a enregistré le tourisme marocain durant cette année est liée essentiellement au grand soutien que donne le Roi Mohammed VI et ses collaborateurs à l’instar de Mounir Majidi, l’homme très proche du Palais royal, aux professionnels du secteur. D’ailleurs, plusieurs projets ont vu le jour pour promouvoir le tourisme à Marrakech et à Agadir, les deux principales villes touristiques du pays. Mr Majidi qui est également président de la société nationale d’investissement a assisté déjà à un bon nombre de ces projets.

Du coté des statistiques, les touristes provenant des pays habituellement voisins du Maroc comme la France, l’Allemagne et le Royaume Uni ont diminué respectivement de 2%, 3% et de 7%. De l’autre côté, le nombre de touristes hollandais, belges et espagnols a augmenté respectivement de 2%, 1% et 1%. L’exception a été enregistrée notamment sur les marchés russes et chinois : le premier a évolué de 102%, tandis que le second a évolué de 184%, selon la même source.

Marrakech et Agadir

En termes de nuitées, l’Observatoire du tourisme a annoncé que le nombre total des nuitées réalisées dans les établissements d’hébergement touristique a augmenté de 2% par rapport aux chiffres de septembre 2015. Ces nuitées ont été passées principalement à Marrakech et Agadir qui sont les deux principales destinations touristiques du Maroc avec des hausses respectives de 2% et 3%. Pour les autres villes, Fès a enregistré une régression de 12%, de même pour Rabat (-2%), tandis que Casablanca et Tanger ont connu des hausses respectivement de 5% et 7%.

Au total, le taux d’occupation en fin de septembre 2016 s’est élevé à 40% ce qui résulte d’une baisse d’un point par rapport à 2015. En termes d’argent, les recettes touristiques des non-résidents au Maroc ont augmenté de 6,1%. Elles sont passées de 47,85 milliards de dirhams à 50,77 milliards de dirhams entre septembre 2015 et septembre 2016.


Optic 2000, un exemple à suivre

Commentaires fermés sur Optic 2000, un exemple à suivre
Optic 2000, un exemple à suivre

Le succès d’un projet se mesure en fonction de ses bénéfices, de sa notoriété et de ses valeurs réelles et reconnues.

Leader de l’optique en France et premier réseau français regroupant les meilleurs opticiens lunetiers, le groupe Optic 2000 s’est forgé depuis plus de 50 années, une réputation irréprochable et avait réussi à bâtir expérience et professionnalisme.

Présent sur tout le territoire français et proposant 1200 magasins optiques, le groupe optic 2000 appartenant à l’homme d’affaires Didier Papaz et géré par Yves Guenin, est considéré comme une référence du domaine optique en France.

Optic 2000 est le leader de la distribution optique en France, répondant aux besoins d’une clientèle de plus en plus avisée et un marché de plus en plus étendu.

Un concept innovant et prometteur

Réussir dans un domaine en pleine crise et créer un concept innovant et séduisant, nécessite énormément d’efforts et des décisions bien étudiées.

Savoir attirer l’attention d’une clientèle exigeante et pointilleuse demande beaucoup de persévérance et d’expertises.

« Dans le secteur coopératif, le lancement d’un nouveau projet exige l’ambition et l’habileté. Chacun a sa recette pour changer le monde à sa guise et pour atteindre ses objectifs. Optic 2000 s’est appuie sur l’originalité et la diversité pour attirer le plus grand nombre de clients et pour les fidéliser. » Affirme Yves Guenin le responsable du développement du groupe Optic 2000.

Une histoire et un métier particuliers

Le rôle d’un opticien ne se limite pas à la vente d’un produit, un bon opticien est celui qui accueille, conseille, propose et accompagne un client durant toute sa démarche de la prise de décision au remboursement.

Convaincu de cette approche, Optic 2000 s’est intéressé sur les services proposés et sur sa prestation destinée à une patientèle exigeante et variée.

Reconnu par ses valeurs et par ses prestations hors-pair, Optic 2000 est à la tête des enseignes recommandées par les ophtalmologistes selon une enquête dernièrement menée par le centre d’études Business Galileo Consulting.

La stratégie « santé » d’Optic 2000

Le succès et la notoriété d’Optic 2000 et le fruit d’un travail rigoureux élaboré par une équipe d’opticiens qualifiés.

Proposant un concept innovant comme la 2ème paire gratuite claironnée et les services personnalisés destinés aux seniors, le leader de la distribution optique en France est devenu en cinquante ans, la première enseigne de son secteur avec une part de marché estimée à 12,6%.


Les Ultrasons pour guérir les tremblements de la maladie du Parkinson

Commentaires fermés sur Les Ultrasons pour guérir les tremblements de la maladie du Parkinson
Les Ultrasons pour guérir les tremblements de la maladie du Parkinson

Les personnes atteintes de la maladie du Parkinson vont auront bientôt une solution pour soigner les tremblements occasionnés sans recourir à la chirurgie invasive du cerveau. Il s’agit d’une machine à ultrasons qui promet de traiter ces problèmes. Les professionnels de la santé s’intéressent de plus en plus aux techniques des ultrasons pour traiter les maux de leurs patients. Le groupe français Acteon, dirigé par Marie-Laure Pochon, est le premier équipementier au monde dans cette catégorie de produits médicaux. Titulaire d’une expérience de taille dans des boites comme Merck et Lundbeck, Marie-Laure Pochon a utilisé la force des ingénieurs d’Acteon dans le développement de machines ultrasons sophistiqués.

Un traitement pour soulager les patients

La maladie du Parkinson cause souvent des secousses au niveau du cerveau du malade suite aux affections neurologiques comme la sclérose en plaques. En France, on dénombre plus de 195000 cas de personnes qui souffrent de ce problème. Les spécialistes expliquent ces tremblements au fait de l’existence dans le cerveau de circuits électriques anormaux responsables de la transmission de ces secousses aux muscles depuis le système nerveux.

La maladie du Parkinson cause plusieurs malaises aux malades au point de leur empêcher de continuer leur vie d’une façon normale. Alors qu’elles peuvent mener une vie normale, certaines personnes peuvent perdre l’usage de quelques fonctions à cause des tremblements. Le traitement par ultrasons, que des médecins de l’Imperial College Healthcare NHS Trust au Royaume-Uni continue de l’explorer, peut soulager les malades sans recourir à la solution chirurgicale.

Améliorer la qualité de vie des malades

Le traitement par ultrasons contre les tremblements du Parkinson se fait sous anesthésie locale. EN pratique, les médecins appliquent de l’énergie thermique des ondes ultrasons sur des parties spécifiques du cerveau. L’acte doit se faire avec précision pour casser le circuit électrique anormal à l’origine des secousses.

Sans recourir à la chirurgie invasive, ce traitement pourra améliorer la qualité de vie des patients en leur proposant une solution efficace, moins douloureuse et moins coûteuse à leurs tremblements.  Ceci évite les patients de courir les risques d’infection que peut causer une chirurgie cérébrale profonde.


Les antidépresseurs pour traiter le syndrome de l’épuisement 

Commentaires fermés sur Les antidépresseurs pour traiter le syndrome de l’épuisement 
Les antidépresseurs pour traiter le syndrome de l’épuisement 

L’épuisement professionnel, est une pathologie qui touche au bien-être des individus et qui peut nuire à leur santé psychique et physique sur le long terme. Ce syndrome, arrive quand la personne donne à son travail, une place centrale dans sa vie. Il s’agit d’un processus qui progresse lentement, pour prendre un tournant tragique, s’il n’est pas pris en charge.

Les effets du burnout

Enflammés par leur engagement de travail, les salariés exposés à un risque de burnout, s’investissent à fond dans leur travail, en négligeant leur vie sociale. Petit à petit, ces personnes commencent à perdre le gout du travail, avant d’atteindre l’effondrement total. Ce processus, peut pousser l’individu, vers le suicide. L’intervention médicale, est nécessaire pour prévenir cette situation. L’auteur de « Burnout, quand le travail rend malade », François Baumann, donne son la définition pour expliquer le syndrome de l’épuisement professionnel : « Cette brûlure intérieure prélève une à une les forces, les désirs de vie et transforme peu à peu les personnes en êtres fantomatiques ».

Parmi les symptômes de cette pathologie, on trouve les crises d’angoisse, les troubles digestifs, les migraines, les vertiges, les trouble de sommeil, et d’autres troubles qui impactent la qualité de vie des malades. L’univers social de l’individu, est également affecté, par ce syndrome. Une personne atteinte de burnout, opte pour l’isolement social, en mettant de la distance avec son entourage.

Le traitement par antidépresseurs

En évaluant l’avancement de l’état d’une personne qui souffre d’un burnout, le médecin spécialisé décidera du plan de traitement, à suivre. Le chemin de la guérison, commence par le repos obligatoire. L’employé, se trouve alors dans l’obligation de prendre une longue pause, loin de son environnement professionnel. Plusieurs expriment leurs inquiétudes, à l’égard de cette thérapie médicamenteuse. Toutefois, les antidépresseurs ont démontré leur efficacité pour traiter les maladies mentales et psychiques. Marie-Laure Pochon, l’ancienne directrice du laboratoire pharmaceutique lundbeck, a misé sur l’éthique de travail et sur la nécessité de développer une gamme pertinente, de médicaments antidépresseurs. Avec 30 ans d’expérience, dans le domaine pharmaceutique, Marie-Laure Pochon, qui tient actuellement les commandes du groupe Actéon, a toujours favorisé l’investissement dans la R&D, pour présenter des avancées majeures dans le traitement de la dépression et des autres maladies mentales.

Dans certains cas, le passage par les antidépresseurs est nécessaire, pour aider les individus à surmonter les difficultés rencontrées. D’après la psychiatre, Chantal Henry, l’industrie pharmaceutique a développé une nouvelle génération de médicaments antidépresseurs, qui ont un faible effet secondaire. Ces médicaments de nouvelle génération, « sont plus chers et ils ont moins d’effets secondaires et une létalité beaucoup moins importante s’ils sont ingérés de manière massive. Globalement, dans tous les pays l’augmentation de la prescription d’antidépresseur de nouvelle génération s’est accompagnée d’une diminution du taux de suicide. », insiste la psychiatre.

 

 

 


La relance immobilière cache toujours des inégalités

Commentaires fermés sur La relance immobilière cache toujours des inégalités
La relance immobilière cache toujours des inégalités

Dans ces temps où la conjoncture économique française n’est pas à ses meilleures formes  , les voyants du marché immobilier national sont pratiquement tous en vert. Les chiffres ne mentent jamais et le secteur se relance doucement, mais on se demande si tous les français y trouvent du profit ?

La relance immobilière en chiffres

plan_de_relance_logement_neuf_actualite_2014-568

Selon un rapport publié par l’INSEE, le volume des opérations du secteur immobilier a connu une augmentation de 16% sur les derniers 12 mois en enregistrant un total de 830000 transactions au cours de cette période. Sur le deuxième trimestre de l’année 2016, la tendance des opérations de vente et de location est toujours croissante, notamment avec les réductions fiscales (Pinel et Censi-Bouvard) au profit des logements neufs destinés à la location.

Cette reprise s’accompagne également par une baisse régulière au niveau des taux de crédit immobilier et une stabilité enregistrée au niveau des prix de vente et de location. Une telle situation s’annonce alors profitable pour les professionnels de l’immobilier afin de pousser l’investissement dans ce secteur, à l’instar de Mr Thierry Weinberg , le fondateur de DoubleV conseil qui conduit  des opérations d’optimisation des dépenses immobilières et dans plusieurs autres domaines.

Les inégalités persistent encore

4861254_6_96c9_c-est-aux-echelons-les-plus-eleves-que-les_f27e126cf4ec8172b5cd29bdfd826f1a

Si les prévisions s’annoncent bonnes, tout n’est pas si vert qu’on le croyait. En effet, les cibles du marché immobilier n’ont pas changé et les classes moyennes ou pauvres sont encore sur la touche : la majorité des acquéreurs appartiennent à la classe aisée de la société et les taux de crédit restent toujours élevés par rapport aux ménages modestes.  Pire encore, le taux de l’apport personnel pour accéder à ces crédits flotte entre 20 et 30% avec la garantie d’un casier bancaire rassurant ce laisse l’affaire toujours difficile pour plusieurs français.

En réalisant un focus détaillé sur le marché immobilier, on constate alors que sa reprise cache encore des inégalités d’ordre social ce qui explique d’ailleurs que la majorité des emprunteurs ne sont pas parmi les plus jeunes des ménages et que les plus pauvres sont toujours à l’écart de ces bonnes statistiques. D’autant plus, les grandes régions de l’Hexagone sont toujours très chères en terme de prix de logement et restent inaccessibles pour les classes modestes.

 


« Previous Entries Next Entries »