subscribe: Posts | Comments

Achat immobilier, un véritable tournant dans une vie

Commentaires fermés sur Achat immobilier, un véritable tournant dans une vie
Achat immobilier, un véritable tournant dans une vie

Recherche d’un bien immobilier : les critères indispensables !

Soyez raisonnable. Acheter un bien à la hauteur de votre capacité à rembourser. Gardez un peu de marge en cas de coup dur. Ne faites pas d’hypothèses basées sur des rentrées aléatoires ou irrégulières d’argents. Si vous touchez des primes annuelles dans votre travail cela pourra éventuellement augmenter vos remboursements pour solder plus tôt votre emprunt. Faite simplement sur une feuille de papier une colonne avec vos rentrées d’argents et une avec vos dépenses. Ne tenez pas compte des aides dont vous pouvez bénéficier comme les allocations familiales, l’APL (aide personnalisée au logement), car elles peuvent disparaître du jour au lendemain.

Définissez vos critères de recherche

Où vous voulez vivre ? Posez-vous les bonnes questions, pensez à ce que vous avez aujourd’hui et ce que vous voulez retrouver, ce que vous voulez améliorer, ce dont vous ne voulez pas.
Quels sont les critères principaux que vous recherchez et dont vous ne dérogez pas ? Quels sont vos critères facultatifs, qui apporteraient un plus, mais lesquels vous êtes prêt à faire l’impasse ?
Le logement parfait n’existe pas, vous devrez faire des concessions et vous n’êtes pas les seuls sur le marché à chercher la même chose.
Interrogez-vous sur :
– L’environnement, le quartier, la rue ;
– Le type d’habitation (duplex, loft, appartement, maison…) ;
– La proximité des commerces, métro, gare, école ;
– L’étage minimum, le nombre de pièces, la taille du jardin, etc.

Ne faites confiance qu’à vous-même !
Vous avez envie d’acheter certes, mais le vendeur a envie de vendre. Il ne vous dira peut être pas tout, et l’agent immobilier (qui pense toujours à sa commission) n’a jamais toutes les informations. Soyez donc vigilant, curieux, n’hésitez pas à poser les questions qui vous semblent pertinentes.
Vous êtes seul décideur face à votre recherche, alors ne vous laissez pas embarquer sur un autre bateau que le vôtre, même si les vendeurs ou l’agent sont “vraiment sympa”.
Méfiez-vous de toutes les pressions que vous pourriez subir du vendeur ou de l’agence. Vous allez sans doute entendre “qu’il faut faire vite, il y a du monde sur le coup”. Réalité ou bluff ? Posez-vous toujours cette question. En revanche, n’hésitez pas à dire que vous êtes intéressés, mais vous avez d’autres pistes intéressantes, le bluff marche aussi dans les deux sens.

Faire appel à un chasseur immobilier !

Trouvez le bien de ses rêves dans les grandes villes (notamment à Paris) a toujours été une lutte de tous les instants. C’est une profession encore jeune, mais en plein essor. Cette tendance répond à un besoin réel du marché et à une tendance de la part des acquéreurs qui recherchent plus de conseils et de proximité. Le chasseur immobilier Paris ou Bordeaux de  HomeLike Home travaille uniquement dans l’intérêt de l’acquéreur. Il effectue à votre place tout le travail de recherche (maison ou appartement/location ou achat) via des sources multiples : notaires, agences immobilières, annonces internet et papier, marchands de bien… Il vous accompagne jusqu’à la signature du bail ou de l’acte de vente (et au-delà si vous le souhaitez). L’équipe HomeLike Home est composée d’une trentaine de chargées de recherche (100 % féminin) à votre service, spécialisées par secteur géographique.


Le lien entre l’islam et la satisfaction de vivre

Commentaires fermés sur Le lien entre l’islam et la satisfaction de vivre
Le lien entre l’islam et la satisfaction de vivre

Avec l’arrivée imminente du mois de ramadan 2019, le mois du jeûne, mais aussi le mois du communion des musulmans, plusieurs chercheurs allemands ont participé à une étude scientifique, afin de déterminer le lien entre l’islam et le bien être. Selon cette étude, les musulmans bénéficient d’une plus grande satisfaction au niveau de leur vie quotidienne, puisque l’islam privilégie le sentiment d’unité beaucoup plus développé que chez les autres religions comme les yogis, les chrétiens et les bouddhistes. Selon cette même étude, les athées sont les moins satisfaits de leur vie.

L’effet de l’unité des musulmans

Selon l’étude menée par l’université de Mannheim en Allemagne, les musulmans se sentent les plus satisfaits de vivre, car ils se trouvent unis et beaucoup plus connectés les uns aux autres par rapport aux autres religions. Cette étude, publiée dans le journal de l’Américan Psychological Association, suggère que le sentiment d’unité influe sur l’état du bien-être. Les chercheurs ont mené leur enquête sur 67 562 personnes par religion. Ces derniers ont révélé que les musulmans se sentent en sécurité grâce à leur unité.
Certains psychologues voient que cette unité forme un trait sur la personnalité en influençant surtout les personnes qui recherchent d’établir des liens avec l’environnement, les autres et Dieu. Tous ces liens affectent positivement la personnalité en induisant une plus grande satisfaction de vivre. Ce qui amène à un meilleur état physique et mental.

Au cours de cette enquête, les chercheurs allemands ont interrogé prés de 67 000 personnes adultes ayant différentes nationalités et de différentes affiliations religieuses, afin d’évaluer leur niveau d’engagement et d’épanouissement dans leur vie quotidienne.

Les résultats de l’enquête


Selon cette enquête, les musulmans sont les plus concernés à croire qu’il existe une puissance supérieur qui est beaucoup plus grande qu’eux-mêmes. Dans l’enquête, les chercheurs découvrent que les chrétiens suivent les musulmans, suivis de très prés les bouddhistes et les hindous.
Les athées, quant à eux, ils se sentent les moins connectés entre eux, ainsi qu’à une puissance supérieure, ce qui influe sur leur bien être dans la vie quotidienne.
Selon cette étude un modèle mathématique a été conçu par les chercheurs, confirmant l’existence d’un lien direct entre la satisfaction et le bien être de la vie quotidienne et le sentiment d’unité.


Le chasseur immobilier, résultat d’une mutation du marché

Commentaires fermés sur Le chasseur immobilier, résultat d’une mutation du marché
Le chasseur immobilier, résultat d’une mutation du marché

L’immobilier, un secteur en pleine mutation

L’immobilier regroupe trois grands domaines d’activité : la gestion, la transaction et la promotion. Étroitement liés, ils dépendent les uns des autres. Ainsi, gestionnaires, vendeurs, promoteurs constituent-ils une chaîne : les premiers construisent les biens immobiliers que les deuxièmes vendent et que les derniers administrent.
En 2017, les promoteurs-constructeurs ont réalisé un chiffre d’affaires de 95.6 milliards d’euros, dont 50.6 dans les commerces et bureaux, 35 dans le logement, et 10 dans d’autres produits. Ces derniers employaient près de 50 000 salariés.
Toujours pour la même année, un peu plus de 450 000 logements neufs ont été vendu en France, résultat le plus élevé des 30 dernières années. Le secteur est donc en très bonne santé, et cette embellie profite avant tout au marché de la maison individuelle, qui a connu une augmentation de 80 % en quinze ans.
On compte environ 980 promoteurs d’importance significative sur le marché français.
Une cinquantaine d’entre eux se partagent 45 % du marché, et une vingtaine sont considérés comme des leaders en termes d’opérations réalisées et de chiffre d’affaires.
Au niveau du recrutement, les promoteurs proposent des postes de prospecteurs fonciers et de monteurs d’opérations. Pour ces derniers, ils recherchent des profils de haut niveau, des diplômés d’écoles d’architecture, d’ingénieurs et de commerce.

La vente

La vente de biens immobiliers concerne à la fois l’ancien et le neuf. On parle plutôt de transaction pour le premier et de commercialisation pour le second. Autre distinction, le type de biens. Une fois choisi le secteur de la vente, on peut encore se spécialiser – c’est d’ailleurs en général le cas – sur un produit en particulier : domaines agricoles ou forestiers, produits de luxe et de prestige, locaux et bureaux commerciaux, logements privés (maisons, appartements…).
Deux types d’acteurs interviennent dans la vente : dans le neuf, les promoteurs et constructeurs de maisons individuelles, qui commercialisent eux-mêmes les produits qu’ils construisent ; dans l’ancien, les transactions qui ne se font pas directement entre particuliers passent par l’intermédiaire d’un professionnel, chasseur immobilier ou administrateur de biens. Dans ce cas, l’agent immobilier doit d’abord trouver des biens à vendre et ensuite convaincre un acheteur potentiel. Cette activité consiste à administrer et entretenir un patrimoine immobilier pour le compte de son propriétaire.

Chasseur immobilier : quel est son rôle ?

Pour être conseillé et aidé lors de la recherche d’un bien (une location ou un achat), il vaut mieux faire appel à un professionnel (agent immobilier, administrateur de biens…) dont le rôle est la recherche. Parmi ces experts, se trouve le dénicheur d’appartements (également connu sous le nom de “chasseur immobilier”), qui effectuera tout le travail de recherche en amont pour son acquéreur. Le dénicheur d’appartement a un rôle un peu spécifique.
Le leader de la chasse immobilière (depuis 2000) “HomeLike Home” peut vous libérer de toutes les contraintes. Il peut vous offrir un service sur-mesure. Ainsi, vous ne conservez que le plaisir du choix. Ce dénicheur d’appartement intervient à la location comme à l’achat, sur Bordeaux Métropole et Bordeaux, sur Paris et ses environs, à Aix-en-Provence, en Normandie, ainsi qu’à Londres.
L’équipe HomeLike Home est composée d’une trentaine (100 % féminin) de chargées de recherche à votre service, spécialisées par secteur géographique. Elle propose aussi des services pour trouver vos locaux professionnels.

 


Quels sont les domaines d’intervention d’une société de gestion ?

Commentaires fermés sur Quels sont les domaines d’intervention d’une société de gestion ?
Quels sont les domaines d’intervention d’une société de gestion ?

Une société de gestion est une structure qui est plutôt destinée aux placements. En effet, elle forme une entité à laquelle un professionnel ou un particulier confie des fonds pour l’investir. Cette forme de société d’investissement qui est agréée par l’autorité des marchés financiers, peut aussi gérer des portefeuilles des placements collectifs, individuels ou d’investissement dans l’immobilier.
Quels sont les domaines d’intervention des sociétés de gestion et comment elle peut intervenir dans la gestion immobilière ?
Vous saurez tout grâce aux bons conseils de Guillaume Pellery, le directeur d’investissement chez A Plus Finance, la société de gestion indépendante.

Les différents service que proposent une société de gestion

Une société de gestion comme A Plus Finance, dont la mission est de gérer les capitaux de ses clients, elle peut intervenir aussi dans plusieurs domaines dont la gestion individuelle ou collective. La première s’adresse plutôt aux épargnants qui veulent investir dans des actions ou des plans d’épargne ou des actifs afin de former un portefeuille. Tandis que la gestion collective est plutôt la gestion des placements collectifs tels que les OPCVM, les organismes de placement en valeurs mobilières ou les FCP ou les fonds communs de placement.

Quels types d’investisseurs font appel aux services des sociétés de gestion ?

Vu le large éventail des services proposés par les sociétés de gestion, une très grande variété d’investisseurs ayant des profils bien différents peuvent s’adresser à cette entité. On peut distinguer 3 grandes catégories d’investisseurs : les professionnels qui possèdent un très grand volume de capitaux comme les banques, les fonds de pension, les sociétés d’assurance…. Mais aussi les particuliers, qui sont d’une façon générale des épargnants qui confient leur économie à la société pour les investir convenablement. On trouve aussi les propriétaires d’un bien immobilier qui s’adressent aux sociétés de gestion pour la gérance de leur bien.

Les organismes de placement collectif en valeurs immobilières (OPCVM) font partie à la catégorie des instruments financiers de la gestion collective. En effet, les capitaux des épargnants sont investis par la société de gestion qui peut disposer de plusieurs produits tels que des fonds communs de placement (FCP) ou des sociétés d’investissement à capital variable (SICAV).

La gestion immobilière

Les sociétés de gestion gèrent aussi des biens immobiliers en effectuant des fonctions d’administration pour le compte du client propriétaire. Les sociétés de gestion peuvent entreprendre différentes formes d’actions pour gérer ce service comme l’investissement immobilier locatif qui permet la perception des loyers pour le compte du propriétaire.
La société de gestion optimise le taux d’occupation du logement du client en recherchant des locataires. En outre, la société peut intervenir dans la gestion des conflits qui peuvent avoir lieu suite à des problèmes d’impayés de loyers.


Le nouveau film de Ozon fait déjà polémique

Commentaires fermés sur Le nouveau film de Ozon fait déjà polémique
Le nouveau film de Ozon fait déjà polémique

 

Ces dernières années, on ne cesse de dire que le cinéma français n’est plus bon qu’à faire des films de comédies, alors que ce n’est absolument pas vrai, il suffit de voir le prochain film de François Ozon afin de comprendre la qualité des productions françaises en ce moment. En effet, inspiré de faits réels d’abus pédophiles exercés par un curé qui garde encore ses fonctions malgré les multiples plaintes, le film « Grâce à dieu », risque fort de provoquer des sueurs froides, notamment du côté du Vatican. Ce film financé majoritairement par A Plus Image la Sofica de A Plus Finance, est retenu pour la compétition officielle Berlinale qui aura lieu le 7 février prochain à Berlin.

Le cinéma français de nos jours

Les productions cinématographiques ont toujours eu pour mission de faire réfléchir les spectateurs sur les conditions humaines, en les mettant face à des contradictions et en évoquant les sujets qui dérangent et que personne ne veut forcément regarder directement. Réfléchir à ses sujets relève que de la seule responsabilité et de la liberté de chaque individu.
Certes, ces dernières années, le cinéma français s’est plus orienté vers les comédies qui déplacent beaucoup de foules, toutefois, le vrai cinéma français existe encore, mais simplement il est beaucoup moins exposé. Avec une production cinématographique telle que le film « Grâce à dieu », personne ne pourra douter qu’il sera bien au centre de tout les débats. Traitant d’un sujet brûlant, polémique qui malheureusement est d’actualité, le film qui n’est pas encore sorti en salle, fait déjà grincer quelques dents.

Un film qui fait déjà polémique

La sortie du film est normalement prévue pour le 20 février prochain, néanmoins, selon l’avocat du curé, le Père Preynat, dont le film s’est inspiré, demande le report de la sortie pour que le métrage n’influence pas le procès du curé, qui est prévu pour 2019. « la vraie raison de ma démarche est d’empêcher la sortie du film avant le procès. Certes, la sortie du film est une liberté de création, toutefois, une fiction relatant des faits qui correspondent à un procès qui tiendra lieu très prochainement, surtout que le procès a été hyper-médiatisé par les victimes, cela pourrait porter atteinte à la présomption d’innocence du Père Preynat » a expliqué l’avocat au journal Le Progrès.
Néanmoins, l’avocat a bien précisé qu’il ne s’oppose pas à la projection du film, mais juste il espère que l’impartialité soit respectée. Une vision qui est totalement justifiée.
Le film Grâce à Dieu, financé par les sofica de A Plus Finance et SG Image 2017, est déjà en course pour l’Ours d’Or. S’inspirant grandement de l’affaire du Pierre Preynat, le film retrace l’histoire du curé qui a été mis en examen en 2016 pour avoir été accusé d’avoir abusé sexuellement de plusieurs enfants en 1986.


Comment choisir la meilleure SOFICA ?

Commentaires fermés sur Comment choisir la meilleure SOFICA ?
Comment choisir la meilleure SOFICA ?

 

Afin de profiter efficacement des avantages d’un placement dans des sociétés SOFiCA ou Sociétés pour le Financement du Cinéma et de l’Audiovisuel, il faut savoir faire le bon choix et réussir ainsi votre investissement. Surtout que l’un des avantages d’investir dans une SOFICA est la réduction de vos impôts sur revenus tout en soutenant la production cinématographique et audiovisuelle française. En effet, selon la loi de finances de 2018, l’investissement dans des sociétés pour le financement du cinéma et de l’audiovisuel a été prolongé pour trois ans.

Qu’est-ce qu’une société pour le financement du cinéma et de l’audiovisuel (SOFICA) ?

Une société pour le financement du cinéma et de l’audiovisuel, comme A Plus Image 8 qui est une filiale de la société de gestion, A Plus finance, est une société d’investissement qui par l’intermédiaire d’un gérant, elle va collecter des fonds à partir d’investisseurs particuliers, afin de l’investir dans des projets audiovisuels et cinématographiques.
Investir dans une société SOFICA peut se faire de différentes manières. Soit l’investisseur préfère bloquer son argent dans une souscription dans l’une des SOFICA durant 8 ans, soit il trouve le délai un peu trop long, et opte à souscrire dans une SOFICA à capital non garanti, permettant ainsi de récupérer son argent dés la 5e année qui suit son placement. Toutefois, le premier mode d’investissement assure à l’investisseur un remboursement pouvant atteindre 80 % du fonds au bout des 8 années, alors que le deuxième mode d’investissement n’est pas sûr puisque le capital n’est pas garanti.
Vers le mois d’octobre, chaque année, une liste des différentes sociétés d’investissement SOFICA agrée conjointement par CNC et le ministère des Finances, est proposée pour les investisseurs particuliers. Ces derniers doivent choisir et s’inscrire à une des sociétés SOFICA avant la fin du dernier trimestre. En effet, pour pouvoir profiter des différents avantages de la souscription à une SOFICA, l’investisseur particulier doit bloquer une somme qui s’engage à investir durant 5 à 10 ans. Néanmoins, tous ses fonds seront indisponibles durant toute la période.


Les avantages d’investir dans une SOFICA

Investir dans une SOFICA, est l’un des meilleurs moyens afin de réduire les impôts sur le revenu. Généralement, la réduction est de 30 % de la somme de la souscription de l’investisseur. Néanmoins, ce pourcentage peut varier selon les sociétés pour le Financement du Cinéma et de l’Audiovisuel. Si la société SOFICA s’engage à placer au moins 10 % de ses fonds dans des projets de réalisation, le pourcentage de réduction des impôts sur le revenu de l’investisseur sera de 36 %. Ce pourcentage pourra atteindre 48 %, si la société SOFICA opte à investir au moins 10 % de son fonds dans des projets télévisuels, comme c’est le cas de A Plus Finance qui investit à travers A Plus Image 8, prés de 35 % dans des productions télévisuelles.
Toutefois, il est important de savoir que la réduction d’impôts dans ce mode de placement est soumise à un plafond exceptionnel de 18 000 euros, ainsi qu’un investissement maximal de 25 % du revenu de l’investisseur.


Le capital investissement : un marché d’avenir

Commentaires fermés sur Le capital investissement : un marché d’avenir
Le capital investissement : un marché d’avenir

Quels sont les différents modes de financement des entreprises ?

Besoins financiers des entreprises
– Les investissements : en recherche développement, investissements industriels, investissements financiers.
– Les besoins en fonds de roulement, les remboursements de crédits, les distributions de dividendes.

Ressources disponibles
L’autofinancement, les subventions de la puissance publique, les crédits bancaires sous toutes leurs formes, les apports de fonds propres par les actionnaires ou les marchés financiers, et le capital investissement.
Seuls les fonds propres, donc le capital investissement, sont aptes à financer tous les besoins de l’entreprise à court, moyen ou long terme. Les actionnaires personnes physiques n’ont pas les moyens de financer des besoins élevés qu’il s’agisse de reprise d’entreprises ou de développement.

Très peu d’entreprises sont cotées et parfois la conjoncture n’est pas favorable à des augmentations de capital. La solution reste donc le capital investissement dont les différentes branches répondent non seulement aux besoins financiers variés des entreprises, mais aussi à tous les stades de leur développement.
Mais c’est aussi en présentant de bons dossiers avec une méthodologie professionnelle que les entrepreneurs auront plus de chances de séduire les investisseurs financiers.

A Plus Finance est l’un des acteurs les plus actifs du capital investissement en France. Cette société de gestion accompagne les moyennes et petites entreprises déjà établies dans leurs activités. Elle est spécialisée dans la multigestion et le capital investissement. A Plus Finance intervient dans tous les secteurs innovants, notamment dans les domaines du e-commerce, des technologies de l’information et du développement durable.

Les caractéristiques du capital investissement

Les opérations de capital investissement ont les caractéristiques suivantes :
– Il s’agit d’opérations qui peuvent être majoritaires ou minoritaires selon deux variables : le montant des fonds investis et la valorisation de l’entreprise ; si les opérations de capital et de développement sont le plus souvent des opérations minoritaires, les opérations de transmission sont majoritaires pour les financiers, l’équipe de managers possédant une part minoritaire dans la société.

– Il s’agit d’interventions en fonds propres, prises de participation en numéraire et au capital, et de la souscription à des obligations convertibles donnant par la suite si la décision de convertir est prise, accès à des actions et une position d’actionnaire.
Les fonds propres sont les seuls à pouvoir financer tous les besoins des entreprises : ce sont des fonds durables et non remboursables.
Rien à avoir donc avec des crédits bancaires remboursables et qu’il faut rémunérer, ou avec des subventions publiques liées à une condition (création d’emplois, innovation technologique ou autre…).
Des fonds propres d’origine privée comme l’indique la terminologie anglo-saxonne, Private Equity, apportés directement ou indirectement aux entreprises, par des acteurs divers et variés, personnes physiques, industriels, fonds de pension étrangers, compagnies d’assurances, universités…


« Previous Entries Next Entries »