subscribe: Posts | Comments

PSG : pas de sanction pour le club parisien dans le fair-play financier

Commentaires fermés sur PSG : pas de sanction pour le club parisien dans le fair-play financier
PSG : pas de sanction pour le club parisien dans le fair-play financier

Le club parisien peut souffler enfin, puisque l’UEFA n’ a pas sanctionné le PSG après l’examen des comptes du club. Toutefois, le club doit vendre certains des joueurs d’ici le 30 juin afin de régler les comptes de la saison encore en cours qui n’ont pas été encore étudiés par l’instance de contrôle financier de l’UEFA.

Pas de sanction pour le club parisien

C’est une bouffée d’oxygène que le directeur de la communication du PSG Jean Martial Ribes pourra souffler. Enfin, le PSG a pu passer entre les mailles pour éviter le fair-play financier. Heureusement, puisque tout semble aller dans le sens d’une sanction, le PSG a été enfin épargné par l’UEFA. Durant cinq jours, l’instance de contrôle financier de l’UEFA, a opter de ne pas infliger une amende au club parisien en tout cas pour cette fois-ci. Néanmoins, il n’est pas encore l’heure de fêter cela. Il reste au club quelques jours pour qu’il effectue des ventes de certains joueurs afin de respecter les lois imposées par l’UEFA.

Le PSG n’a pas voulu mettre la pression

Heureusement pour le club parisien, il a pu éviter les foudres de l’UEFA, tout simplement, parce que l’instance ne s’est penchée que sur les comptes des trois derniers saisons de 2014 jusqu’au 2017, ce qui signifie les exercices qui précédent les achats de Kylian Mbappé ( qui a coûté 135 millions d’euros avec 45 millions d’euros de bonus) mais encore le grand joueur Brésilien Neymar (qui a coûté 222 millions d’euros versés pour l’équipe du Barcelone). Selon l’instance de contrôle financier, le PSG n’a pas dépassé les 30 millions d’euros de déficit durant les trois exercices de 2014 à 2017.

Il faut penser à compenser l’arrivée de Neymar

Le PSG doit compenser l’achat de Neymar qui a été effectué l’été de 2017 avant le 30 juin 2018 date de fermeture des comptes de l’exercice 2017-2018. Surtout que certains des contrats que le PSG avait passé avec des commerciaux tels que QNB, l’office de tourisme qatari ou l’opérateur téléphonique Ooredoo ont été jugé par le responsable du marketing sportif de l’UEFA comme étant des contrats surévalués. Ce qui induit un déséquilibre au niveau des comptes du club. Respectant tous les conditions de ce déficit, le président du PSG, Nasser Al Khelaïfi, se concerte avec Antero Henrique, son directeur sportif, mais encore avec Jean Martial Ribes le directeur de la communication du PSG, afin de réaliser des ventes de certains de ses joueurs avant le 30 juin 2018.
Rappelons que le club parisien avait été puni en 2014 suite au contrat que le PSG avait passé avec l’office du tourisme du Qatar. Le club parisien doit s’activer, parce que comme a mentionné l’UEFA, « les transferts de l’été dernier vont susciter une attention particulière dans les prochaines semaines ». En effet, pour que le PSG évite les foudres de l’instance de contrôle financier de l’UEFA, il doit récupérer vers les 60 ME.

Comments are closed.