subscribe: Posts | Comments

Le vin chilien : le nouveau monde viti-vinicole

Commentaires fermés sur Le vin chilien : le nouveau monde viti-vinicole
Le vin chilien : le nouveau monde viti-vinicole

Le Chili, l’Argentine et l’Australie, ce sont les nouveaux pays émergents qui ont connu une croissance spectaculaire en production de vin, ces dernières années. Ces pays ont contribué à l’évolution de la production du vin entre autres le vin chilien qui a conquit le marché mondial du vin en raflant prés du 1/3 des exportations dans le monde. Certes, la superficie des vignobles au Chili ne forme que 174 milles Ha l’équivalent de la superficie des vignobles de l’Aquitaine, mais sa production a conquit le marché chinois.

Comment le vin chilien a pu entrer en concurrence avec les plus grands producteurs de vin du monde ?

Vin de très bonne qualité

En trente ans, le Chili, s’est hissé à la tête de la production des vins dans le monde. En misant sur la quantité, mais aussi sur la qualité de ses vins, le Chili a donné une image de vin de haute gamme pouvons défier même les crus français.

À ce jour, les racines des vignes chiliennes sont les seuls au monde qui sont indemnes du Phylloxéra. En effet, ce parasite attaquant les racines, a obligé tous les vignerons à greffer leurs vignes avec une variété de vigne américaine sauf les vignes chiliennes qui sont les seules vignes indemnes. Ce qui influent énormément sur la bonne qualité du vin chilien. Selon le propriétaire du négociant de vin Raphaël Michel, le vin chilien est le vin qui peut concurrencer réellement les grands crus bordelais puisque les vignes non greffées du Chili sont d’une richesse incroyable. En ayant un climat méditerranéen, une cinquantaine de vastes domaines produisent des vins excellents et modernes.

La production et la consommation  


Avec une consommation annuelle de 15 litres par habitant et une production qui a triplé en quinze ans, c’est vers le marché extérieur que le regard des producteurs de vin chilien se porte. Contrairement à ce qu’on pense les producteurs chiliens donne plus d’importance à la qualité qu’a la quantité. En effet, en l’an 2000, le Chili a produit 6 millions d’hectolitres de vin dont prés de la moitié sont partis à l’étranger. Avec un prix de vente favorable et un dynamisme commercial, le Chili rejoint le peloton de tête des exportateurs mondiaux. En effet, le secteur a rapporté prés de  645 millions d’euros, de plus 4 entreprises se partagent plus de 50 % des volumes exportés.

La découverte d’un vieux cépage le Carmenére, une technologie de pointe et la maîtrise de l’élevage sous bois, le Chili s’est préparé pour concurrencer les plus grands producteurs de vin.

Pour promouvoir son vin, sous l’impulsion de quelques producteurs dynamique, la route des vins a été créée. Cette route qui court au pied des Andes de caves en caves et de vignobles en vignobles par les vallées de Colichoux, Colchagua et du Molle.

Plusieurs sociétés de production de vin, ainsi que des négociants français sont partis à la conquête du marché chilien dont la société Raphaël Michel.

Comments are closed.